Comment l’univers parle en l’homme :

 

   La droite et la courbe.

    Conduite de formes - Les formes géométriques dans l’espace

La marche décomposée.

 

Les formes géométriques cristallines

saisies par une pulsation de vie

dans toutes les manifestations des rythmes :

 

                 Iambe (court-long) -Trochée (long-court) - Anapeste (court-court-long) 

 Dactyle (long-court-court) - Bacchée (court-long-long) -

Antibacchée (long-long-court)  Amphibraque (courAmphimacre (Crétique) (long-court-court) Spondée (long-long)t-long-court) -

 

 

Cette vie rythmique en l’homme

lui permet de se tourner vers son semblable

dans les formes dites « pédagogiques » :

 

 Je, tu, il/elle - Moi et toi, toi et moi  -

Nous cherchons l’âme, l’esprit nous illumine.

 

L’âme du monde s’individualise en l’homme :

 

           Voyelles - Jeux entre ombre et lumière - Naissance des couleurs -

         Danse des planètes - L'intérieur a vaincu,l'extérieur a vaincu -

         Compositions silencieuses : élégiaques - joyeuses.

L'homme face au monde qu'il perçoit, qu'il nomme :

 

          Série évolutive - Allitérations - Zodiaque.

 

Les gestes de l'âme :

 

         Attitudes intimes et silencieuses de l'âme au-delà du langage vocalique :

         Vénération - Amour - Rire -Tristesse - Désespoir.....Message.

 

L'homme musical :

 

              Hauteur du son - Majeur mineur - Respiration du motif musical -

           La mesure - Le rythme - La polyphonie -

 

        Gestes des gammes, des intervalles.